Kobané - A la frontière syrienne

© Bülent Kiliç - AFP

Octobre 2014. Encouragés par une séries de victoire, les combattants de l'Etat Islamique mènent une offensive sur la ville de Kobané pour en prendre le contrôle. Soutenus par les frappes aériennes de la coalition internationale, les soldats kurdes leur opposent une résistance féroce.

La population civile fuit en masse la ville. 200 000 personnes rejoignent la Turquie dont la frontière est située à quelques kilomètres.

Janvier 2015. Les kurdes infligent à l'EI une première défaite majeure au prix d'un lourd bilan humain et matériel. Kobané devient un symbole; la "Stalingrad" de Syrie.

Kobané - A la frontière syrienne

© Bülent Kiliç - AFP - 2015

Automne 2014 : la ville de Kobané, située à l'extrême nord de la Syrie, est le théâtre de violents combats entre les kurdes et les soldats du groupe État Islamique. Ces dernier cherchent à en prendre le contrôle pour faciliter le passage de renforts et de ravitaillements. Des centaines de milliers de syriens sont contraints de fuir vers la Turquie où s'organisent les camps de réfugiés.

Le photographe Bülent Kiliç, dont le travail a été récompensé par les plus prestigieuses récompenses internationales, témoigne de ce conflit. Par ses photographies il nous aide à comprendre les raisons qui ont poussé des milliers de syriens à quitter leur pays au péril de leur vie. 40 photos.

Ensemble respectons les droits d'auteurs

Respecter les droits d’auteurs c’est contribuer à soutenir le photojournalisme et défendre la pluralité de l’information. Toutes les photos présentées sur notre site sont exclusivement destinées à l’usage privé (cadre du cercle familial). La copie des images ou toute autre utilisation de ces images (notamment reproduction, diffusion sur internet, exposition en public, impressions ou tirages), sont strictement interdites.